Le mémoire parfait (ou présque)

Grand moment dans le cursus universitaire de chaque étudiant de troisième ou de cinquième année (master 2), le mémoire est l’aboutissement de travaux de recherches et d’application de notions théoriques acquises auparavant, validant ainsi votre diplôme.

A travers ce guide, vous allez connaitre les étapes à suivre pour que votre mémoire soit digne d’un universitaire.

Nous allons voir également les techniques de formulation des différentes sections clés de votre mémoire.

Conseil : Nous vous conseillons de suivre les étapes citées ci-après dans l’ordre.

Comme tout bon chercheur, il est impératif de connaitre son sujet, alors c’est quoi un mémoire ?

Un mémoire et un document permettant d’exposer une opinion sur un sujet donné.

A travers ce document, vous arriveriez à une conclusion qui appuie ou contredit votre opinion.

Le schéma ci-après résume l’attitude à entreprendre afin de réaliser un mémoire parfait (ou presque).

Etape n°01 : Choisir son thème ?

Le choix du thème est une étape clé, car elle représente le point de démarrage d’un travail de recherche.

Avant de choisir votre thème, il faut vous assurer que ?

  • Le thème vous intéresse vraiment et qui suscite votre curiosité ;
  • Il vous donne envie de faire de la recherche ;
  • Il dispose de références suffisantes afin de mener à bien vos recherches ;
  • Il vous sera utile dans votre vie professionnelle future.

A éviter !

  • Les thèmes récurrents ;
  • Les thèmes trop spécifiques à un pays ou à une culture.

COGES bibliothèque met à votre disposition plus de 600 propositions de thèmes en Sciences Economiques, Commerciales et Sciences de Gestion.

Etape n°02 : Le lieu de stage ?

Etape crucial avant le grand saut dans le monde du travail, votre lieu de stage doit répondre aux éléments suivants :

  • Qu’il soit en relation avec le thème choisit ;
  • Qu’il suscite un réel intéressement d’y travailler dans le futur.

La durée du stage peut être comprise entre 1 et 6 mois selon la convention.

Le lieu de stage peut être une importante source d’informations de par les conseils et orientations du ou des encadreurs.

Déterminer vos forces et vos faiblesses afin de cerner les points dont vous passeriez plus de temps.

Etape n°03 : Les références ?

La collecte des données est très importante pour tout travail de recherche car elle représente le pilier ce dernier, alors d’où trouver votre documentation ?

  • Les livres : Vous seront d’une grande utilité, accessibles dans les bibliothèques universitaires, communales ou nationales, sans oublier pour autant les bibliothèques numériques qui prennent de l’essor.
  • L’office national des statistiques afin de trouver les données statistiques nécessaires à vos recherches ;
  • Les bases de données telles que celles regroupant mémoires et rapport de stage ;
  • Les différentes administrations publiques telle que le ministère du commerce, vous y trouveriez les rapports annuels du secteur.

D’autres sources de documentations peuvent s’avérer fiables telles que :

  • Les autres thèses et mémoires ;
  • Les conférences ;
  • La presse ;

Et puis il y’a COGES bibliothèque qui peut être une source de documentations pour tout étudiant, vous y trouverez différentes documentations en comptabilité, fiscalité et en management. 

Conseil : Nous vous conseillons de consulter les ouvrages généraux pour ensuite se pencher sur les livres spécialisés.

Vous pouvez allouer les services de COGES bibliothèque afin de vous assister dans vos recherches.

Etape n°04 : Le plan ?

Un plan méticuleux est l’assurance d’un travail bien fait.

Chacun est libre de choisir le plan à suivre, l’important est que le travail soit équilibré.

Voici les plans susceptibles d’être utilisés :

Type de plan

Caractéristiques

Plan chronologique

Découpage articulé autour

de dates et d’époques charnières.

Plan par aspects et critères

Sélection des angles d’approche.

Plan par points de vue

Présentation de chaque point de vue.

Plan descriptif

Description de chacune des parties.

Plan comparatif

Ressemblances, différences.

Plan de discussion

Deux parties « pour » & « contre ».

Plan dialectique

Trois parties : thèse, antithèse et synthèse.

Plan scientifique

Faits, hypothèses, vérification hypothèses, solutions et décision.

Plan diagnostic

Problème, analyse de la situation, recherche solution et décision.

Plan SOSRA

Situation, Observation, Sentiment, Réflexion, Action.

Source : Eckensckwiller. M, l’écrit universitaire, Les éditions d’organisations 1994 p47.

 

Conseil : Dans le cas de réalisation d’un mémoire opérationnelle, nous vous conseillons d’adopter le plan scientifique. Il vous permettra de faire le point sur les concepts utilisés pour répondre à la problématique choisie, de cerner les différentes pensées des auteurs de référence puis de confronter une ou plusieurs pistes dégagées par la littérature au terrain du contenu.

Plus le mémoire est équilibré et plus le correcteur aura l’impression d’un travail réfléchit.

Etape n°05 : La structure ?

Votre mémoire se compose de deux parties, une première traitant les aspects théoriques, vous étudierez ainsi la problématique et les diverses controverses qui l’entourent.

La deuxième partie sera composée principalement des aspects opérationnels de votre sujet, elle a pour but de confirmer ou d’infirmer la véracité des pistes entrevues.

Dans le cadre d’un mémoire opérationnel, deux grandes parties s’imposent : théorique et pratique.

Après avoir bien compris les étapes citées ci-dessus, il est temps de voir les formulations à adopter pour certaines parties clés de votre mémoire.

Formulation n°01 : Le résumé ?

Le résumé est un aperçu court de votre mémoire, il se place au tout début de votre mémoire.

Dans votre résumé, vous devrez expliquer le titre de votre mémoire, décrire votre problématique sous-jacente de votre travail de recherche et le résultat obtenu ou la réponse à votre problématique. Il sera également de bonne augure d’expliquer votre méthodologie de recherche.

Un résumé doit faire moins d’une page & moins de 5% du nombre de pages de votre mémoire.

Formulation n°02 : L’introduction

‘On a tendance à juger un livre pour sa couverture’, ce proverbe ne peut s’appliquer sur un mémoire car comme vous le savez, la couverture d’un mémoire n’a rien de bien spécial  (Généralement, l’institution à laquelle vous appartenez vous oblige à respecter une certaine mise en page pour votre page de garde).

L’introduction d’un mémoire est le principal élément qui incite le lecteur à continuer de vous lire ou non, son but est d’introduire le sujet de mémoire et de prouver la pertinence de votre sujet.

Une introduction doit être composée de :

  • La présentation de votre sujet : Elle doit permettre à votre lecteur de comprendre le sujet de votre mémoire de manière claire et en peu de mots ;
  • Les éléments qui vous ont motivés à choisir ce sujet parmi d’autres : Avoir lu un article de presse ? Ce sujet vous a toujours intéressé ? En introduisant vos motivations vous donnerez au lecteur l’envie de lire le reste de l’introduction ;
  • La présentation du cadre théorique du sujet : Il est important de souligner les concepts et idées préexistantes traitants votre sujet, il aura ainsi plus de pertinence et sera vu comme un sujet d’une certaine valeur (valeur sociale, économique, financière…) ;
  • La problématique : Votre problématique est le tremplin de votre sujet, une bonne problématique vous guidera dans vos recherches (consulter page ) ;
  • Présenter la méthodologie de recherche : En présentant la méthodologie de recherche, vous donnerez une crédibilité supplémentaire aux recherches effectuées, ainsi des informations issues du livre d’un chercheur de renom apportera son lot de vraisemblance à votre mémoire ;
  • Le principal objectif du mémoire : L’objectif d’un mémoire est le but de vos recherches, il répondra à votre problématique sous forme d’hypothèse, de question ou de sous question ;
  • L’annonce du plan : Il est important de donner une brève description de votre plan, vous annoncerez ainsi le développement de votre sujet de manière logique et claire.

Il est conseillé d’éviter l’énumération (1,2,3, premièrement…).

Pour savoir si votre introduction est réussie, répondez aux questions suivantes :

  • L’introduction de ma recherche a un sujet mobilisateur : O oui  O non ;
  • Mon sujet est délimité : O oui O non ;
  • Les articles les plus pertinents sur le sujet sont disponibles : O oui        O non ;
  • L’objectif est formulé : O oui O non ;
  • La problématique est formulé : O oui O non ;
  • Le cadre théorique est déterminé : O oui O non ;
  • Les questions de recherches et hypothèses sont formulés : O oui           O non ;
  • Le plan de recherche est décrit brièvement : O oui O non ;
  • Le résumé du mémoire est présent : O oui O non ;       

Formuler une problématique :

Selon le petit Larousse, une problématique est un ensemble de questions qu’une science ou une philosophie se pose relativement à un domaine particulier.

Développer votre raisonnement sur le sujet au travers d’une question.

Une problématique réussie, est celle qui correspond :

  • A des questions partielles résultantes d’un questionnement général ;
  • A un problème d’actualité & important ;
  • A une solution non immédiate riche en arguments et non limitée par un ‘oui’ ou un ‘non’ ;
  • Pas à une définition, démonstration ou un exposé.

Faire un résumé :

Le résumé est un aperçu court de votre mémoire. Dans votre résumé vous expliquerez le thème de votre mémoire et la méthodologie choisie, vous décrierez également la problématique sous-jacente de votre travail de recherche et les résultats obtenus ou la réponse à la problématique.

Un résumé doit faire moins d’une page et pas plus de 5% de votre mémoire.

 © Tous droits réservés – 2019

COGES bibliothèque

GRATUIT
VOIR