L’état de rapprochement bancaire

Le rapprochement bancaire est une procédure extracomptable qui permet de détecter des anomalies liées aux disponibilités (compte bancaire entre autres). Il n’est prévu par aucun texte réglementaire mais très important pour aboutir à des états de synthèse reflétant une image fidèle de la santé financière de l’entreprise.

Il permet de contrôler les soldes du compte bancaire (C/512) et du relevé bancaire. Ces derniers sont rarement égaux, et pour cause :

  • Un décalage entre la date d’imputation comptable d’un encaissement ou d’un décaissement ;
  • Un décalage d’inscription d’un encaissement ou d’un décaissement sur le relevé bancaire.

 Il est important de souligner que les opérations figurant dans le compte bancaire et au relevé bancaire sont mouvementées en sens contraire (image réfléchie), ex : un encaissement est enregistré au débit du compte 512, mais apparait au crédit du relevé bancaire 

Les outils du rapprochement bancaire :

Afin d’effectuer un rapprochement bancaire, tout comptable doit se munir des outils suivant :

  • Le compte banques, comptes courants : En s’appuyant sur le grand livre de l’entreprise, tous les chèques reçus ou émis par cette dernière et dont elle en a connaissance, doivent être comptabilisés dans le compte 512x.
  • Le relevé bancaire : Remis par la banque à la demande du client. Le relevé bancaire fait état de toutes les opérations qui ont induit un encaissement ou un décaissement réel (entrée ou sortie réelles d’argent du compte bancaire de l’entreprise).
  • Le rapprochement bancaire précédent : Utilisé comme base de travail pour l’explication des écarts constatés durant ladite période ;
  • Les pièces justificatives : Copies des chèques ou souches, reçus de versements, reçus de virements…

Les méthodes de rapprochement bancaire :

Deux méthodes s’offrent au comptable, dans la première, il peut s’appuyer sur les des logiciels conçus spécialement à cet effet. Il lui suffira uniquement de saisir les données pour que le rapprochement soit fait automatiquement. Cette méthode est utilisée généralement par les entreprises ayant un nombre important d’opérations. La deuxième méthode, plus ancienne, consiste à effectuer le rapprochement manuellement  à l’aide de tableaux :

Compte banques, comptes courants : c/512
  D C
Solde de fin de période X X
Frais et commissions (en tenant compte de la TVA)   X
Effets impayés   X
Prélèvements automatiques   X
Domiciliations échus   X
Intérêts débiteurs   X
Virements/ versements des clients X  
Intérêts créditeurs X  
Avis d’encaissements X  
Avis de négociations X  
TOTAL X X
Solde débiteur   X

Nota : Il faut noter que :

  • Au solde de fin de période, on rapporte le solde du compte 512 ;
  • Les opérations citées dans le précédent tableau figurent généralement dans le relevé bancaire mais sont absentes en comptabilité.
Relevé bancaire : banque XYZ
  D C
Solde de fin de période X X
Chèques émis ou présentés X  
Versements en espèces reçus   X
Remises de chèques reçus   X
TOTAL   X
Solde créditeur X  

Nota :

  • Le solde indiqué dans le précédent tableau doit être reporté du relevé bancaire ;
  • Les opérations citées dans le précédent tableau ont été enregistrées en comptabilité mais absentes du relevé bancaire.

Enregistrements comptables :

Le comptable impute les opérations de l’entreprise à laquelle  il appartient ; il est donc normal de procéder aux écritures de régularisation des opérations manquantes récapitulées dans le tableau de rapprochement ‘banques, comptes courants’. Globalement, le comptable procède à deux types d’écritures : Les écritures d’encaissements et les écritures de décaissements.

  • Les écritures d’encaissements : Le compte 512 doit être débité par le montant porté au crédit des comptes suivants :

-411x clients : Concernant les opérations de virements ou de versements effectuées par les clients ;

-413x clients, effets à recevoir : Ils concernent généralement un engagement d’un débiteur à payer une somme d’argent à son créancier à une date donnée.

-511x Effets à l’encaissement : Ils concernent généralement les lettres de change et les billets d’ordre ;

-511x Effets à l’escompte : Ils concernent généralement les opérations où l’entreprise cède ses effets de commerce à une banque.

-76x produits financiers: Ils concernent généralement les produits issus d’actions ou d’obligations ;

 D’autres comptes comptables peuvent également être utilisés selon les cas 

  • Les écritures de décaissements : Le compte 512 doit être crédité par le montant porté au débit des comptes suivants :

-627x Services bancaires et assimilés : Ils concernent l’ensemble des frais que le titulaire du compte doit payer ;

-403x Effets à payer : Ils concernent l’engagement de l’entreprise de payer une somme d’argent au créancier ;

-4456 TVA-déductible : Il concerne la somme de la taxe sur la valeur ajoutée que le titulaire du compte doit payer en raison des opérations effectuées ;

-411x créances clients : Ils concernent les chèques émis par l’entreprise et non encaissés à la date du rapprochement ;

-661x Charges d’intérêts : ils concernent les intérêts payés sur un crédit.

 D’autres comptes comptables peuvent également être utilisés selon les cas 

Date de comptabilisation des principales opérations bancaires :

  • Opérations d’encaissements :
Opérations Date d’imputation comptable
Chèque reçu Date de la remise du chèque
Virement reçu Date de l’avis de crédit par la banque
Versement reçu Date de l’avis de crédit par la banque
Lettre de change à recevoir Date d’acceptation du client
Lettre d’ordre à recevoir Date de réception du billet
Effet escompté Date de l’avis de crédit de la banque
  • Opérations de décaissements :
Opérations Date d’imputation comptable
Chèque émis Date d’émission du chèque
Virement effectués Date de l’ordre de virement
Versement effectués Date du reçu de versement
Lettre de change à payer Date d’acceptation de la lettre
Billet d’ordre à payer Date de remise du billet

___________________________________

LANGELOIS (G), FRIDERICH (M), Comptabilité générale, collection « LMD », 12ème édition.

Compta-facile

2 Comments

  1. BEN AMOR

    Répondre

    Bonsoir, chapeau bas et un très grand merci pour tout cet effort, reste je demande un éclairage svp : Pourquoi les options téléchargement et/ou copier sont absents ? Merci

    • D.MANSOUR

      Répondre

      Bonsoir neji, les options de téléchargement et de copier coller sont absentes car tous les articles sont déposés auprès de l’office national de la propriété intellectuelle. Et donc toute reproduction totale ou partielle est interdite. Nous vous invitions à lire les conditions générales d’utilisation du site web indiqués en bas de page. MERCI.

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connectez-vous: Nom d'utilisateur: COGESbib64 / Mot de passe: F42A88

There was an error while trying to send your request. Please try again.

COGES bibliothèque will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.
COGES bibliothèque

GRATUIT
VOIR